top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurKARINE PASQUET

La Zébritude...Késako ?

Dernière mise à jour : 15 oct. 2021


La zébritude ou plus communément appelée la surefficience mentale, se repère chez l’enfant après un test QI qui le "classe" comme étant précoce au delà de 130.

Ce bilan appelé WISC V pour les enfants âgés de 6 à 16 ans; et WAIS pour les adultes à partir de 16 ans, informe sur des items évaluant les capacités cognitives du sujet dit précoce, HP (haut potentiel) ou HPI (haut potentiel intellectuel), jusqu'au THPI (très haut potentiel intellectuel).


La précocité est une « nomination » qui porte à confusion, car cela laisse supposer qu’à un moment donné la progression intellectuelle de l’enfant va ralentir, pour finalement rejoindre la norme. Mais surtout ça ne met pas en évidence le paradoxe de cette particularité qui peut être un vrai cadeau "empoisonné", pour celui qui le reçoit et son entourage qui va devoir vivre avec aussi !



En effet, l'enfant a clairement des aptitudes plus importantes dans certains domaines, vis à vis de ses petits camarades. Mais ça ne fait pas de lui un individu totalement dédouané des apprentissages obligatoires, et ça ne valide pas non plus sa stabilité socio-affective.

Ainsi, sa socialisation peut parfois être compliquée, notamment dans la gestion des émotions qui l'envahissent de façon intempestive.

On remarque souvent chez les petits précoces, qu'ils vivent de vrais montagnes russes émotionnelles, avec en plus un cerveau qui carbure à 100 à l'heure, cela leur portent bien plus préjudice que ça ne les aide en réalité... surtout dans l'acquisition des fondamentaux !

Le test annonce avant tout un chiffre appartenant à une "catégorie d'intelligence", mais il n'explique pas le décalage que l'enfant et ses parents vont vivre au quotidien ! Pire une fois le diagnostique posé, il est soit mal expliqué, voir pas du tout aux parents...

A peine comprend t-on enfin que notre enfant a un mode de fonctionnement différent, qu'on n'en ressort pas plus avancé, car il nous manque encore le décodeur nécessaire pour l'accompagner correctement.

C'est bien là toute la complexité de ces enfants dits "à besoins particuliers". Car ils ont certes de grandes capacités, mais reste des enfants qui doivent "apprendre à apprendre" pour gérer cette Ferrari qu'ils ont dans la tête !


A ce stade, l'implication bienveillante des parents est donc ESSENTIELLE, pour accompagner leurs enfants vers l'autonomie; en ayant des réponses adaptées à leurs besoins spécifiques au fur et à mesure de leur évolution.


Le QI est donc un instrument de mesure, une base sur laquelle on peut s'appuyer au début pour savoir ce qui est bon et utile de faire pour son enfant "zèbre".

Mais attention, il ne décode pas tout, et ne donne surtout pas de recette toute prête !

Il va falloir que les parents aussi apprennent à s'adapter, tout en faisant preuve de beaucoup, beaucoup de flexibilité. Cela suppose de se documenter et de se rapprocher d'associations, ou de groupes de paroles pour ne pas se sentir isolés et recevoir de vrais soutiens en cas de grosses difficultés.

Un "précoce" ce n'est pas qu'un petit être intelligent, il est surtout "ultra compétent" dans certains domaines, et encore plus fort dans ceux qu'il affectionne.

Qu'on soit clair, il est en capacité de réfléchir plus ou moins vite sur tous les sujets qui lui sont proposés, va avoir tendance à donner des solutions créatives qui pourraient sembler farfelues parce qu'il fera abstractions des règles qu'on lui impose et ne s'investira que dans les domaines qui l'intéresse vraiment !


Concrètement ses grandes qualités sont de : faire plus rapidement des connexions cognitives sur les problèmes qui lui sont posés, en créant des passerelles qui ne sont pas évidentes pour les autres. Il a aussi une mémoire impressionnante, et s'est être ingénieux dans une fulgurence très naturelle, là où les autres ne seront qu'exécutifs.


On peut donc dire qu'il a une vraie agilité cérébrale, supérieure à la moyenne, mais il n'est pas pour autant un petit génie zen, loin s'en faut !

La zébrétude c'est tellement d’autres choses, qui recouvrent : Les hypersensibles, les malhabiles, les angoissés, les bavards, les agités, pour ne citer que ceux là, et qui vivent les situations du quotidien de façon très très intense !


Depuis longtemps les spécialistes cherchent comment les qualifier de façon juste, et qu'on les appelle zèbres, surdoués, multipotentiel, à haut potentiel intellectuel le fameux HPI, ou avec une surefficience mentale...etc; ils font tous parti de la même famille, ceux qui ont des "rayures" différentes parce qu'ils ne représentent que 2% de la population.

Les termes utilisés pour parler de douance aujourd'hui sont plutôt corrects et ne cherchent pas tant à les étiqueter, attendu qu'on ne confonde pas le fait d'être doué à quelque chose, et être doué en tout; ce qui n'est pas le cas en ce qui les concerne !

La surefficience mentale, semble le terme choisi pour décrire la façon de penser et d’être de ces enfants si particuliers.

En effet, chez eux, tout prend des proportions inattendues selon les situations vécues. En quelque sorte tout est « sur » dimensionné : l’intelligence, la sensibilité, la peur de l’échec, la vitalité, l’horreur de l’ennui ou de l'injustice mais aussi l’humour, l’empathie, le langage, la curiosité...etc.

Finalement, plutôt que de les évaluer ou pire de les réduire à un chiffre, ne vaudrait-il pas mieux les accueillir avec leur jolie différence ?


Car au fond il est bien de se rappeler de cette chose toute simple :

"nous sommes tous différents et eux pas plus que les autres !"

Ils surprennent, intriguent, questionnent, et colorent la vie de ceux qui les rencontrent ou les côtoient de la plus drôle, mais néanmoins de la plus intéressante des manières. Alors plutôt que de leur mettre encore des étiquettes "bien pratiques", accueillons la" zébritude" comme une vraie valeur ajoutée au monde, puisqu'ils peuvent y contribuer de façon tout aussi intéressante et originale que les autres !


Karine Pasquet

Psychopédagogue Positive



650 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page